La manif « Marchons ensemble pour la sécurité des femmes ! » (Bucarest, Roumanie)

Le Samedi, 14 octobre 2017, à partir de 15h00, Le Réseau VIF (Le Réseau pour la prévention et la lutte contre les violences faites aux femmes) organise la manifestation « Marchons ensemble pour la sécurité des femmes ! ».
Le départ se fera de Piața Universității (à côté du Parc Colțea). L’arrivée est prévue au Musée Antipa, Piața Victoriei.

SE SENTIR EN SECURITE EST UN DROIT ET UN BESOIN PRIMAIRE. MARCHEZ AVEC NOUS !

 


· Parce que chaque jour, nous sommes témoins de multiples formes d’agression contre les femmes, agressions souvent ignorées par la communauté et impunies par les institutions de l’Etat. Les femmes sont prisonnières d’une culture de la violence dans laquelle les victimes sont systématiquement décrédibilisées, stigmatisées, blâmées.
· Parce qu’une femme sur quatre a déjà été agressée physiquement ou sexuellement par son partenaire en Roumanie (étude FRA, 2014) ;
· Parce que 25% des crimes ont été perpétrés dans le cadre familial (données du Ministère Public 2015) ;
· Parce que 90% des victimes qui demandent un ordre de protection sont des femmes ;
· Parce qu’en Roumanie, il n’existe pas d’ordre de protection d’urgence pouvant être émis par les autorités policières juste après la déclaration de violence ;
· Parce que chaque action de condamnation de la violence nous rapproche d’un monde dans lequel les femmes peuvent vivre en sécurité ;
· Parce que le sexisme, le racisme, la misogynie et l’homophobie sont toujours des obstacles subis par les femmes quand elles souhaitent porter plainte pour des agressions ou abus ;
· Parce que nous voulons montrer notre solidarité avec toutes les femmes qui ont dû subir ou qui subissent des actes de violence ;
· Parce que ce problème nous concerne tous. Notre silence autour des violences faites aux femmes est une aide pour les agresseurs et cela doit s’arrêter ;
· Parce que nous souhaitons dénoncer publiquement les violences faites aux femmes et condamner le comportement des agresseurs.

POURQUOI CETTE MARCHE ?
Nous voulons condamner le comportement agressif de ces hommes qui estiment avoir le droit de menacer et de lever la main sur leur partenaire de vie, avoir le droit de violer quand ils ne reçoivent pas de consentement pour l’acte sexuel, avoir le droit d’agresser verbalement les femmes dans la rue ou les transports ou encore avoir le droit de harceler des élèves, des étudiantes ou des collègues de travail.

Nous voulons signaler les obstacles subis par certaines femmes qui se trouvent au croisement de plusieurs identités : femmes qui vivent en pauvreté, femmes handicapées, femmes d’origine rom ou autres minorités ethniques ou religieuses, femmes immigrées et refugiées, LBT, travailleuses sexuelles.
Quelle que soit leur position sociale ou leur état de vulnérabilité, les femmes subissent la pression sociale pour cacher les agressions et pour éviter d’être stigmatisées ou jugées.

NOS DEMANDES AUPRES DES INSTITUTIONS
· Modifier en urgence la loi pour intégrer l’ordre provisoire de protection, émis par la Police au moment de la constatation de la violence pour assurer une protection réelle et rapide.

· Modifier en urgence le Code Pénal pour assurer la mise en examen des agresseurs, même si la victime retire sa plainte.

· La prise en compte légale immédiate pour les cas de violence qui nécessitent une hospitalisation en prenant en compte la gravité des blessures, et l’abrogation du délai inacceptable de 90 jours d’hospitalisation actuellement pris en compte au regard de la loi.

· La création de structures spécialisées pour recevoir les femmes ayant subi des violences, avec du personnel formé pour prendre en compte le traumatisme des victimes.

· Ouvrir des centres spécialisés dans les cas de violence sexuelle, avec du personnel formé pour agir dans l’intérêt de la femme, et apporter un support psychologique et légal.

· La prise en compte légale immédiate pour les cas de relations sexuelles avec des filles mineures.

· Une vraie collaboration entre les institutions concernées par la violence en famille, violence sexuelle, exploitation sexuelle. Les services de police, de justice, de santé doivent apporter une aide concrète aux femmes dans la détresse. Leurs représentants doivent traiter les victimes avec dignité et professionnalisme afin de les encourager à déposer plainte.

· Transmettre un message « zéro – tolérance » pour les violences faites aux femmes et introduire dans le système d’éducation des notions sur l’égalité des genres et la prévention des violences faites aux femmes.
· Mettre en place un système fonctionnel pour empêcher la diffusion dans les médias des émissions qui font la promotion de la culture de la violence, qui transforment la violence en divertissement et les femmes en objets.

COMMENT VOUS POUVEZ VOUS IMPLIQUER ?
1. Faites la promotion de la manifestation et invitez vos amis à nous rejoindre.
2. Venez et marchez avec nous pour envoyer un message contre toutes les formes de violences faites aux femmes. On vous invite de porter un accessoire ou un vêtement rouge.
3. Apportez des pancartes avec des messages contre les violences faites aux femmes.
4. Enregistrez une vidéo, faites une photo ou écrivez un message, dans lequel vous vous levez contre la violence. Postez ce message avec le hashtag #STOPVIF ou sur la page Facebook de l’évènement
Nous vous invitons aussi à faire un don pour soutenir une association qui fournit accueil et assistance aux femmes ayant subi des violences en famille.

Chacune et chacun d’entre nous doit exprimer sa solidarité avec les survivantes de la violence !


Event Facebook: https://www.facebook.com/events/495957484112761/ 

0 raspunsuri

Lasă un răspuns

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Lasă un răspuns

Adresa ta de email nu va fi publicată. Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *